La QVT, la Qualité de Vie au Travail, est ce terme qui est sur toutes les lèvres depuis déjà une dizaine d’années, mais le poste reste rare en entreprise. Pourtant, elle façonne la vision d’une personne sur une entreprise. Mais qu’est ce que la QVT au juste ? 

Une femme colle un post-it sur un mur pendant une réunion avec 3 autres personnes.
Le responsable QVT travaille en cohésion avec les collaborateurs pour leur apporter les meilleures solutions.

La notion de qualité de vie au travail correspond à un sentiment de bien-être au travail perçu collectivement et individuellement qui englobe l’ambiance, la culture de l’entreprise, l’intérêt au travail, les conditions de travail, le sentiment d’implication, le degré d’autonomie et de responsabilisation,  un droit à l’erreur accordé à chacun, une reconnaissance et une valorisation du travail effectué.

Un responsable de la QVT peut ainsi être perçu comme un garant du bien-être et des conditions de travail en entreprise. Il a donc un rôle social. Mais en quoi consiste réellement son métier ?

Selon Angelika MLECZKO, Consultante en Qualité de Vie au Travail & Formatrice du métier de Chief Happiness Officer, le poste de responsable de la QVT est très large. 

Il consiste à :

  • Encourager l’autonomie, la responsabilité, la performance et le bonheur au travail ; 
  • Développer la culture d’entreprise et ses valeurs ;
  • Favoriser l’entreprenariat pour révéler les potentiels et les talents des collaborateurs ; 
  • Avoir une casquette d’Office Manager et participer à la stratégie de l’entreprise. 

Mais les 3 objectifs principaux du métier de responsable de la QVT sont : 

  • Le management : manager autrement, faire grandir les équipes ; 
  • L’animation interne : s’appuyer sur les communautés et encourager la coopération ; 
  • L’équilibre vie perso / vie pro : assurer l’équilibre des temps de vie, faciliter et améliorer la vie au quotidien.
Schéma représentant l'alliance entre qualité du travail, qualité de vie au travail et performance attendue
Les objectifs du Responsable de Qualité de Vie allient qualité du travail, qualité de vie au travail et performance attendue.

Alors, quelles sont concrètement les missions ? 

Le responsable de la QVT s’occupe de missions très variées allant de l’organisation de la vie au travail (aménagement des espaces de travail, services de conciergerie, salle de sport…) à l’accompagnement des collaborateurs et des managers (conciliation vie professionnelle / vie personnelle, accès au télétravail, droit à la déconnexion…). Il peut aussi être amené à mettre en place et gérer la politique QVT au sein de l’entreprise (formations sur les RPS / TMS ; prise en compte de la santé des collaborateurs…) ou apporter son soutien au département des ressources humaines (soutien aux fonctions RH en s’occupant des parcours d’intégration des nouveaux collaborateurs ; du plan de formation…) 

La création de ce poste au sein d’une entreprise a évidemment ses avantages et ses inconvénients.


Quels sont les atouts liés à la mise en place de la QVT dans l’entreprise ?

L’avantage considérable lors de l’insertion de la QVT dans l’entreprise, c’est la nette amélioration de la performance. Cette amélioration est due aux salariés et à leur plus grand investissement dans leurs tâches.

Il y a également un impact positif sur l’absentéisme, réduisant celui-ci. Le bien-être des salariés impacte donc son temps de présence au bureau et prévient les éventuels risques psychosociaux

La QVT au sein de l’entreprise est une attente majeure des salariés des nouvelles générations Y & Z. Elle peut donc être un avantage compétitif pour les PME face à un groupe dont la notoriété est plus forte mais où il n’y a pas de politique de QVT.

Elle permet de développer la marque employeur, et renforce le sentiment d’appartenance des salariés.

La QVT entraîne également une meilleure communication et un partage des préoccupations en décloisonnant les services, en rendant les différents départements plus accessibles.

Deux employés disctutant à une table dans un open space devant leurs ordinateurs.
La QVT améliore la communication entre les collaborateurs.

Mais il existe également certains obstacles face à ce nouveau métier innovant : 

  • Le manque de moyens financiers ; une création de poste a un coût, et le retour sur investissement peut prendre du temps.
  • Il y a des réticences de la part de certaines directions d’entreprises ; qui ne voient pas l’enjeu de ce poste. 
  • La complexité du processus de création, de mise en place, d’adaptation et d’assimilation de tous. Aussi, les limites du poste peuvent être parfois floues et entraîner des dérives au niveau des tâches à réaliser.  
  • Parfois le poste est mal défini, avec des fonctions trop larges : beaucoup de RQVT exercent également des missions RH et RSE, d’innovation (digitalisation, nouvelles formes de travail) ou encore d’office management.

Recruter un responsable de la QVT au sein d’une entreprise a donc énormément d’avantages, en plus d’être un de ces nouveaux métiers “à la mode”, il y a une réelle valeur ajoutée à ce poste. La QVT touche toutes les dimensions de l’entreprise (de la structure de l’entreprise, à la santé des salariés en passant par le management). Elle fidélise les salariés et les clients, ce qui permet de bâtir et de conforter la réussite de l’entreprise.