Les différentes manières de se saluer dans le monde

Les différentes manières de se saluer dans le monde

On ne se salue pas de la même façon aux quatre coins du monde ! Il existe autant de façons de se dire bonjour que de pays… Au vu du contexte actuel et de la pandémie mondiale, les pays d’Europe du sud tels que la France, l’Italie, l’Espagne ou le Portugal où on se salue chaleureusement, en se serrant la main ou on se fait la bise (jusqu’à 5 bises en Corse, 3 dans le sud de la France, et 2 ou 4 dans les autres régions) ont dû laisser place à la créativité afin de s’accorder sur une nouvelle manière de se dire bonjour.

Depuis le début de la pandémie de Covid-19 et l’instauration de gestes barrière pour faire face à la maladie. On ne doit plus se saluer comme nous le faisions auparavant : avec le coude ou avec le pied pour éviter la propagation !

Mais dans d’autres pays, la promiscuité de la bise n’existe pas !

Par exemple, en Inde, on joint les mains pour le Namaste. « Namaste » est un peu l’équivalent de bonjour, mais avec une marque de respect.

Au Tibet, on se tire la langue ! En effet, il faut montrer que celle-ci n’est pas noire comme celle d’un roi tibétain tyrannique du 9è siècle. 

En Thaïlande, au Cambodge et en Indonésie aussi on évite les poignées de main et généralement n’importe quel contact physique entre inconnus ou connaissances. Les personnes se saluent en joignant leurs mains et en inclinant légèrement la tête.

Au Kenya, pour introduire un nouveau membre dans la tribu, les guerriers  Massaï forment un cercle et sautent chacun du plus haut qu’il leur est possible. Plus qu’un salut, c’est une véritable danse qui est exécutée en signe de politesse.Les Etats-Unis ont deux façons très distinctes de se saluer. Soit on se dit bonjour vocalement, en évitant tout contact humain. Peut-être une allusion à l’hygiène démesurée qui leur est chère. Soit on s’enlace, se prenant dans les bras. 

 

Dans les pays d’Amérique latine et du Moyen-Orient on s’embrasse pour se présenter. Il ne s’agit pas d’une réelle bise mais plutôt d’un « joue contre joue ». Dans les pays arabes cette coutume est de rigueur entre les hommes mais interdite entre un homme et une femme.

En Nouvelle Zélande on se salue en se faisant du « nez à nez ». Le peuple Maori quant à lui a une version légèrement revisitée de ce salut. On sert la main de la personne que l’on rencontre, on regarde la personne dans les yeux et on s’approche lentement jusqu’à ce que le nez et le front se touchent. À ce moment on ferme les yeux et on reste ainsi pendant quelques secondes.
A Oman et en Arabie Saoudite aussi, les hommes se saluent souvent nez contre nez.

Au Groënland, contrairement à ce qu’on croit, les inuits ne se disent pas bonjour avec le fameux “bisou esquimau”. En réalité, leur salut appelé « Kunik » consiste à placer leur nez et leur lèvre supérieure contre la joue ou le front de la personne qu’ils saluent et de respirer profondément.
En Malaisie, pour dire bonjour, on effleure les doigts de son interlocuteur puis on place ses paumes contre son cœur.

Aux Philippines, on salue les anciens avec le “pagmamano” pour leur manifester notre respect. On approche son front à la main de la personnes que l’on souhaite saluer et on presse son propre front contre sa main. Ce geste est une bénédiction pour celui qui l’accomplit, c’est pourquoi il faut demander la permission avant de le faire.

En Russie une poignée de main suffit pour se saluer, tant qu’elle est très vigoureuse. Cependant, il ne faut pas qu’elle ait lieu sur le seuil de la porte mais dans la maison. Secousses intenses lors de la poignée de main ou étreintes corsées, en Russie, on ne rigole pas avec le salut !

 

Et vous, comment vous saluez-vous en entreprise ?

Les différentes manières de se saluer dans le monde
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
Facebook
YOUTUBE
LinkedIn
INSTAGRAM
error: Content is protected