Le boom du télétravail, une bonne pratique à instaurer en entreprise

38% des salariés ont pu faire du télétravail en 2018, soit 11% de plus qu’en 2017
Pour ceux qui n’ont pas cette chance, 64% souhaiteraient pouvoir en faire.

 

Le télétravail se développe de plus en plus. Depuis l’accord cadre européen de 2005, transposé en droit français trois ans plus tard, et inscrit dans le Code du travail en 2012, et plus encore depuis la loi Travail et les ordonnances Pénicaud, publiées au journal officiel le 23 septembre dernier, les salariés peuvent demander à leur employeur de travailler de chez eux, un ou plusieurs jours par semaine.

Une situation qui plairait à 71% des actifs selon un sondage Vivastreet.

 

Le télétravail, ou l’art de conjuguer qualité de vie et performance au travail !

Le télétravail présente plusieurs avantages qui sont indéniables ! En effet, les télétravailleurs estiment avoir un meilleur équilibre vie professionnelle / vie privée.

Le fait de pouvoir faire du télétravail certains jours dans le mois leur permet d’éviter de perdre du temps dans les transports ou les bouchons, sans se préoccuper des apparences, ainsi que de perdre moins de temps à la machine à café. C’est aussi pour ces raisons que les salariés estiment que le télétravail améliore leur productivité !

Ils sont concentrés plus longtemps, sans la gêne du bruit de l’open space ou des appels qui les interrompent dans leurs tâches. Pouvoir travailler depuis chez soi permet de se mettre à l’action aux horaires où nous sommes le plus en forme ! En effet, certains matinaux sont hyper productifs dès l’aube, alors que d’autres préfèrent travailler jusqu’à tard le soir, ce que leur empêche de faire les horaires d’ouverture des bureaux.

 

 

Les employeurs aussi y voient du positif ! Ils constatent que le télétravail renforce l’engagement des salariés envers l’entreprise, mais leur permet également de réaliser des gains de productivité, de faire des économies sur les locaux, sur les dépenses courantes et sur les frais de déplacements. On estime que le télétravail permet d’abaisser le taux d’absentéisme de 5,5 jours par an et d’accroître la motivation et l’implication des salariés.

Et en plus c’est bon pour la planète ! Certaines études indiquent même que le télétravail a pour effet de diminuer l’empreinte carbone, une meilleure fluidité du trafic et l’amélioration de l’attractivité du territoire

 

De plus en plus prisé !

Le home office a encore plus la côte pendant la période des vacances scolaires ! Alternative intéressante aux horaires flottants, aux congés sans solde et aux centres de loisirs parfois couteux, le télétravail permet ainsi aux salariés de s’occuper de leurs enfants sans poser de jours.
Ce qui est également un avantage pour l’entreprise, pour la gestion des congés durant la période estivale notamment.

Un employeur peut également autoriser le télétravail dans des situations exceptionnelles : lors des épisodes de pics de pollution ou pendant une période de canicule comme nous l’avons vécu récemment.

Pour que tout cela puisse fonctionner, il faut avant tout qu’il y ait une confiance mutuelle mais également des règles claires entre le salarié et l’employeur. Le travail effectué à la maison doit être aussi efficace et productif que celui qui est fait au bureau.


 

 

Voici donc les règles d’or pour un télétravail efficace :

  • Le télétravail est basé sur le VOLONTARIAT. Un employeur ne peut imposer le télétravail à un salarié. Le home office doit d’ailleurs être notifié dans le contrat de travail ou l’avenant du salarié.
  • PRÉVENIR les managers et collègues. Désormais, un simple arrangement avec votre chef suffit, susceptible d’être conclu « par tous moyens », précise la loi. Un échange de mails, fixant bien précisément les horaires et dates concernées, et le tour est joué !
  • Rester CONNECTÉ : même si le salarié n’est pas présent physiquement, il doit l’être virtuellement. Skype, Mail, téléphone, le télétravailleur doit être joignable et pouvoir joindre ses collègues / responsables qui sont au bureau.
  • Garder le RYTHME : pouvoir adapter son planning permet plus d’efficacité ET dans la vie professionnelle ET dans la vie personnelle. Même en étant chez soi il est important de suivre des horaires proches de ceux des autres collaborateurs et des clients afin d’éviter les problèmes de communication.
  • Savoir DÉCONNECTER : et oui, le télétravail peut induire une abrogation de la frontière vie privée/vie perso. En effet, les limites de l’environnement de travail à domicile doivent être claires et préalablement fixées.

Malheureusement le télétravail n’est pas possible dans tous les secteurs, mais est désormais simplifié grâce aux ordonnances Macron. N’hésitez pas à vous renseigner !

Chez Arcéos, les salarié(e)s du siège peuvent télétravailler, et cela entre même dans la pratique RSE de la société.

 

Bibliographie :

https://www.developpez.com/actu/260025/Bien-que-le-teletravail-semble-devenir-une-norme-il-existe-des-risques-de-securite-pour-les-entreprises-selon-le-rapport-Avast-Business/
https://www.myhappyjob.fr/infographie-les-chiffres-cles-du-teletravail-en-france/ https://www.lemonde.fr/emploi/article/2019/05/07/teletravail-une-formule-gagnante_5459384_1698637.html

Le boom du télétravail, une bonne pratique à instaurer en entreprise
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
Facebook
YOUTUBE
LinkedIn
INSTAGRAM
error: Content is protected